Accéder au contenu principal

TLEMCEN : le costume nuptial (la Chedda) Tlemcenien classé patrimoine de l’humanité par l'UNESCO.

Le comité de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, réuni au siège de l’Organisation des Nations Unis pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) Paris, a inscrit ce mercredi 5 décembre « Les rites et les savoir-faire artisanaux associés à la tradition du costume nuptial de Tlemcen, Algérie » sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Description selon l'Unesco:Le rituel nuptial de Tlemcen dans le nord-ouest de l’Algérie commence chez les parents où la mariée revêt une robe de soie dorée réalisée dans un tissage traditionnel, entourée de ses amies et cousines mariées, parées de leurs costumes nuptiaux. Des dessins symboliques au henné sont appliqués sur ses mains et une femme plus âgée l’aide à revêtir un caftan de velours brodé, les bijoux et une coiffe conique. Des rangs de perles baroques protègent ses organes vitaux et de reproduction contre les esprits malfaisants. En quittant le foyer, la mariée est dissimulée sous un voile de soie flamboyant. Pendant la fête nuptiale, une femme mariée du cercle de ses proches dessine des motifs arrondis rouges et argentés sur les joues et sous la lèvre inférieure de la mariée pour la purifier et la protéger.

Une fois protégée par son caftan, ses bijoux et son maquillage, la mariée quitte son voile, prête à se marier. Les jeunes filles sont initiées à la tradition du costume dès le plus jeune âge, tandis que l’artisanat que représente la confection du précieux costume nuptial se transmet de génération en génération.

Le rite symbolise l’alliance entre les familles et la continuité entre les générations, alors que l’artisanat joue un rôle majeur dans la perpétuation de la créativité et l’identité de la communauté de Tlemcen.


Rappelons qu’en 2008, le même comité avait inscrit l’Ahalil dans le même chapitre.

L’Ahalil, exprimé par des chants folkloriques typiques à la région de Timimoun (Sud), est une fête d’origine zénète célébrant la naissance du prophète de l’islam et marquant l’attachement de la population à la tradition.

Gadiri Mohamed.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

TLEMCEN: LA SALLE DES FETES KASR EL AFRAH ROUTE DE LA GARE .

TLEMCEN: La Salle des Fêtes Kasr El Afrah Route de la Gare.
                                                    Bonjour,
                                       Soyez les Bienvenus à la:
                         SALLE DES  FÊTES KASR EL  AFRAH. 
                                                  Adresse: 
                             03 Rue Ghezlaoui Abdesselem,                                                                       Route de la Gare.
T L E M C E N


⤐  Pour Toutes Informations:
 Contact    Mobile :  0553.82.49.88   


⤐  Pour Toutes Informations: ⤵ *** Contact Mobile :  0553.82.49.88 ***  



⤐  Pour Toutes Informations: ⤵        *** contact Mobile :  0553.82.49.88 *** <

AIN GHORABA: le portrait du Chahid, le Commandant Ferradj.

Aîn Ghoraba: le portrait du Chahid « le Commandant Ferradj » Le Commandant Ferradj de son vrai nom Louedj Mohamed est né en 1934 à Ouddana dans la commune de Ain Ghoraba, Tlemcen. Il a suivi ses études coraniques dès l’âge de cinq ans. De 1948 à 1950,il poursuivit ses études à la médersa Dar el kor’an de la ville de Hennaya. En 1952, ou une médersa venait d’être construite, il approfondit son instruction sous la conduite du Cheikh Mesbah. A l’âge de dix neuf ans, " Ferradj", recherchait par le caid pour ses activités politiques, a interrompu ses études et a quitté ses parents pour se réfugier à Saida ou il exercera le métier d’ouvrier tailleur. En 1954, connu sous le pseudonyme de Si Abdelmoumène, il fut désigné chef de secteur. Il a été contraint à plusieurs reprises de changer son pseudonyme de si Tahar, puis Abd El Ferradj dit Ferradj et enfin Si Mbarek. Il fut successivement Chef de secteur puis chef de Mintaka; enfin responsable de la zône cinq et membre de la w…

TLEMCEN: Soutenance de Mémoires en Master de chimie macromoléculaire à l'Université.

Onze étudiantes et étudiants du département Sciences de la Matière,faculté des Sciences, laboratoire d’application des électrolytes et des polyélectrolytes organiques (Hocine Tayeb, Mahroug Hanane, Zenasni Choukria, Hadj Mohamed Ahmed, Gadiri Anissa, Heddi Djawhar, Benzembra Nosseimba, Bénali Ahmed, Badreddine Moufida, Ayad Hichem et Bentrar Rachid), ont soutenu, ce lundi, leurs Mémoires de master « chimie macromoléculaire » option : étude physico-chimique des macromolécules et leurs applications, en langue anglaise, à la bibliothèque de la faculté des sciences université Abou Bekr Belkaîd de Tlemcen a-t-on constaté sur place.
Cette soutenance a été présidée par Mansri Ali professeur t directeur du laboratoire d’applications des électrolytes et polyélectrolytes organiques et les examinateurs Lahcène Tennouga, Ismet Kamel Benabadji et Mme Esma Chouchkou Braham maîtres de conférence à l’université.
En effet, cette journée à été pleine pour ces étudiantes et étudiants qui ont présen…