Accéder au contenu principal

Tlemcen : Le deuxième salon national des arts plastiques « Abdelhalim Hemch ».

Tlemcen : Le deuxième salon national des arts plastiques « Abdelhalim Hemch ».




Le salon national d’arts plastiques "Abdelhalim Hemch" a été ouvert ce mardi à la maison de la culture "Abdelkader Alloula" de Tlemcen En présence des artistes et des responsables du secteur de la culture de la wilaya.

Cette seconde édition, qui sera clôturée le 3 novembre prochain, coïncide avec les festivités de la célébration du cinquantième anniversaire de l’indépendance du pays, voit la participation des artistes de plusieurs wilayas du territoire national ainsi que les stagiaires de l’annexe de l’école des beaux arts du Méchouar de Tlemcen.

Au programme de ce salon, une conférence sur « le marché de l’art » sera présentée par Belmekki, des visites guidées aux sites archéologiques ainsi que les nouvelles infrastructures réalisées dans le cadre de Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011, une fresque sera réalisée par les artistes, et une soirée artistique avec distribution des tableaux d’honneur aux participants.


Les artistes participants : Seif Eddine Boukenna de Batna, Kermiche Saâd Sétif, Gourine Salima ép. Belabbassi Mostaganem, Miloud Tamadrara Chlef, Belmekki Mourad Oran, Abdelhamid Sahraoui Tiaret, Hadhoud Tahar Tébessa, Mokhfi Abrika Adrar, Abidri Noureddine Sidi Bel Abbès, Salami Bahia Béjaia, Filali Samia Constantine, Chaabni Brahim Alger.






Les élèves de l’annexe de l’école des beaux arts Tlemcen : Tachema Rabia, Barka Bouchra, Méhadji Karima, Boubekeur Asma, Maâzouz Ismahane, Bahbah Fatma Zahra.

Rachid Yamani, Sabri Abdelkader, Abdelmoumène Mohamed, Bekhti Abdelkamel, Nédjar Zoubir, Fellag Mohamed de Ghazaouet, Bouziane Mohamed et Abdelkader Sebra, Abdelkrim Belkassemi, Mouss Mohamed, Amri Habib Maghnia, Mébarki Ahmed, Belhrazem Abdelkrim, Madouri Mourad, Mohamed Benziane, Berrezal Khaled, Belabbassi Nabil Ouadfel Mohamed, Benazouz et Talbi Moulay Abdellah Tlemcen, Chraytiyya Seif Eddine Remchi.

















Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

TLEMCEN: Soutenance de Mémoires en Master de chimie macromoléculaire à l'Université.

Onze étudiantes et étudiants du département Sciences de la Matière,faculté des Sciences, laboratoire d’application des électrolytes et des polyélectrolytes organiques (Hocine Tayeb, Mahroug Hanane, Zenasni Choukria, Hadj Mohamed Ahmed, Gadiri Anissa, Heddi Djawhar, Benzembra Nosseimba, Bénali Ahmed, Badreddine Moufida, Ayad Hichem et Bentrar Rachid), ont soutenu, ce lundi, leurs Mémoires de master « chimie macromoléculaire » option : étude physico-chimique des macromolécules et leurs applications, en langue anglaise, à la bibliothèque de la faculté des sciences université Abou Bekr Belkaîd de Tlemcen a-t-on constaté sur place.
Cette soutenance a été présidée par Mansri Ali professeur t directeur du laboratoire d’applications des électrolytes et polyélectrolytes organiques et les examinateurs Lahcène Tennouga, Ismet Kamel Benabadji et Mme Esma Chouchkou Braham maîtres de conférence à l’université.
En effet, cette journée à été pleine pour ces étudiantes et étudiants qui ont présen…

TLEMCEN : le costume nuptial (la Chedda) Tlemcenien classé patrimoine de l’humanité par l'UNESCO.

Le comité de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, réuni au siège de l’Organisation des Nations Unis pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) Paris, a inscrit ce mercredi 5 décembre « Les rites et les savoir-faire artisanaux associés à la tradition du costume nuptial de Tlemcen, Algérie » sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Description selon l'Unesco:Le rituel nuptial de Tlemcen dans le nord-ouest de l’Algérie commence chez les parents où la mariée revêt une robe de soie dorée réalisée dans un tissage traditionnel, entourée de ses amies et cousines mariées, parées de leurs costumes nuptiaux. Des dessins symboliques au henné sont appliqués sur ses mains et une femme plus âgée l’aide à revêtir un caftan de velours brodé, les bijoux et une coiffe conique. Des rangs de perles baroques protègent ses organes vitaux et de reproduction contre les esprits malfaisants. En quittant le foyer, la mariée est dissimulée sous un voi…

AIN GHORABA: le portrait du Chahid, le Commandant Ferradj.

Aîn Ghoraba: le portrait du Chahid « le Commandant Ferradj »
Le Commandant Ferradj de son vrai nom Louedj Mohamed est né en 1934 à Ouddana dans la commune de Ain Ghoraba, Tlemcen.
Il a suivi ses études coraniques dès l’âge de cinq ans. De 1948 à 1950,il poursuivit ses études à la médersa Dar el kor’an de la ville de Hennaya. En 1952, ou une médersa venait d’être construite, il approfondit son instruction sous la conduite du Cheikh Mesbah. A l’âge de dix neuf ans, " Ferradj", recherchait par le caid pour ses activités politiques, a interrompu ses études et a quitté ses parents pour se réfugier à Saida ou il exercera le métier d’ouvrier tailleur.
En 1954, connu sous le pseudonyme de Si Abdelmoumène, il fut désigné chef de secteur.
Il a été contraint à plusieurs reprises de changer son pseudonyme de si Tahar, puis Abd El Ferradj dit Ferradj et enfin Si Mbarek. Il fut successivement Chef de secteur puis chef de Mintaka; enfin responsable de la zône cinq et membre de …